Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Doëlan-Clohars-Environnement
  • : Protection et valorisation des sites, sentiers, chemins, faune et flore, eaux et mer, patrimoine et cadre de vie à Clohars-Carnoët (29360) contact : asso.dce@gmail.com
  • Contact

Vie de l'association

En cliquant sur les mots et années soulignés ci-dessous vous accédez aux documents :   

> Statuts votés le 28 octobre 2010 (sur le site de l'association) cliquer sur : link

Journal annuel de "DCE" des années :  2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -

2006 - 2007 - 2008  - 2009 -  2010  - 2011 -   2012  - 2013

Recherche

Pages

25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 13:44

Au 24 août 2021, plus de 5 640 pétitionnaires sur Internet et plus de 550 sur « papier » ont plébiscité la sauvegarde du sentier côtier de Doëlan. DCE remercie vivement tous les pétitionnaires ; cela fait du monde pour un petit sentier !

Cela montre l’intérêt et l’importance de ce sentier pour un très grand nombre de personnes. Les pétitionnaires sont de partout, de Clohars-Carnoët, du Finistère, mais aussi de la France entière et de quelques étrangers qui connaissent Doëlan et son charme.

La pétition de « Doëlan Clohars Environnement » avait pour but de montrer que le sentier côtier fait  partie du patrimoine des cloharsiens et des promeneurs. La démonstration nous semble probante et nous espérons que le dialogue pourra s’instaurer avec la municipalité et les autorités compétentes, Quimperlé Communauté, Service du Littoral, ...

Nous allons donc demander un rendez-vous à la municipalité de Clohars-Carnoët pour trouver un accord pour la restauration du sentier côtier de Doëlan. Se faisant, nous aiderons la municipalité à remplir un de ses engagements de campagne :  « la restauration du sentier côtier à Doëlan (Ker Simon) fera l’objet d’une étude et un financement participatif, en lien avec les associations concernées, sera proposé. »

DCE proposera un chantier participatif pour nettoyer les murs et les rochers sur une trentaine de mètres, sous le restaurant « Les Trois Mâts » et de lancer, avec d’autres, un financement participatif via une plateforme comme HelloAsso. Nous proposerons à la municipalité de réfléchir ensemble aux différentes alternatives pour restaurer le sentier. Nous serons favorables à toutes propositions permettant d’avancer positivement.

Nous vous tiendrons bien entendu au courant des résultats et des suites de notre démarche.

Un sentier, autour de l'anse de Ker Simon, très fréquenté !

Un sentier, autour de l'anse de Ker Simon, très fréquenté !

Partager cet article
Repost0
12 août 2021 4 12 /08 /août /2021 10:01

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2021 4 05 /08 /août /2021 13:36

Bonjour,

Nous en sommes à plus de 2 800 signataires après 3 jours de campagne.

Nous vous remercions vivement de votre soutien.

C'est déjà une très forte mobilisation que l'on peut encore amplifier pour peser sur l'avenir du sentier côtier.

Parlez-en à vos amis qui habitent ou connaissent Clohars-Carnoët et Doëlan.

Vous pouvez aussi nous écrire à asso.dce@gmail.com et nous faire part de vos suggestions et nous permettre de vous tenir au courant sur la durée grâce à votre adresse email, et exclusivement sur ce sujet du sentier côtier , règlement général sur la protection des données (RGPD).

https://data.over-blog-kiwi.com/1/60/30/44/20210720/ob_4bc9bb_dce-bulletin-adhesion-2021.pdf

Pendant la campagne des élections municipales de 2020, la liste de Mr Juloux s'était engagée à préserver les chemins de randonnées, donc le GR34  ainsi que de s'occuper de la restauration dudit sentier côtier (Cf. photo jointe d'extrait des engagements). Deux engagements donc pour le sentier côtier du port de Doëlan.

Il faut faire respecter ces engagements et c'est bien l'objet de cette pétition.

A bientôt

L'association Doëlan Clohars Environnement

Engagement de la campagne électotale municipale

Engagement de la campagne électotale municipale

Engagement de la campagne électotale municipale

Engagement de la campagne électotale municipale

Partager cet article
Repost0
4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 15:43

Sauvegardons ensemble
le sentier côtier du port de Doëlan !

Cloharsiens, doëlanais, randonneurs, pêcheurs, plaisanciers, visiteurs, vous connaissez bien-sûr le sentier côtier du tour du port de Doëlan sur la rive droite.

C’est de ce sentier qu’on découvre les plus belles vues sur le port.

Pétition pour la sauvegarde du sentier côtier de Doëlan

Au gré des ans, les hommes ont façonné ce sentier, qui est aussi une partie du GR34, ont construit des murs de soutien et cela a tenu longtemps, longtemps... Aujourd’hui ce sentier est menacé !

Deux éboulements se sont produits en février 2018 et décembre 2019 conduisant la mairie à sécuriser temporairement le tracé de ce sentier, en le déviant via des escaliers et des portions bitumées (Cf. http://association-dce29360.over-blog.com/2021/08/sauvegardons-le-sentier-cotier-du-port-de-doelan.html).

Aujourd’hui, la mairie semble se désintéresser du chemin côtier et s’orienterait vers un déclassement définitif du sentier historique le long du rivage.  Deux portions du sentier resteraient fermées au public. 

Adieu donc à cette jolie balade, à ce sentier utilisé à la fois par les promeneurs, les pêcheurs et les plaisanciers.

Pourtant la remise en état du chemin est techniquement possible et financièrement raisonnable comme le montre la rénovation du mur de la maison bien connue rive droite. Voir encore l’article sur le blog de l’association.

Milo, le vieux pêcheur de Doëlan, mémoire du port, et sa femme nous disent qu’ils sont très inquiets.
(Cf. https://youtu.be/-t3L900pIio).

De nombreux bénévoles sont même prêts à se mobiliser pour un chantier participatif.  

Nous demandons donc aujourd’hui aux pouvoirs publics concernés :

  • la remise en état du chemin
  • un programme annuel d’entretien pour que ce chemin demeure pour les cloharsiens, doëlanais et les visiteurs ce si joli itinéraire de découverte du port.

 

SIGNEZ LA PETITION

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/sauvegardons-ensemble-sentier-cotier-port-doelan/153631

Pétition pour la sauvegarde du sentier côtier de Doëlan

 #doëlan #doelan #clohars #cloharscarnoet #littoral #GR34 #paysdequimperlé #finistère #bretagne
#sentiercôtier #breton #ouestfrance #letelegramme

 

Ecrivez-nous pour donner votre avis, nous soutenir à asso.dce@gmail.com

Partager cet article
Repost0
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 13:27

Cloharsiens, doëlanais, randonneurs, visiteurs, pêcheurs, vous connaissez tous la balade du tour du port de Doëlan.

C’est de ce sentier qu’on découvre les plus belles vues sur le port.

Sauvegardons le sentier côtier du port de Doëlan

Au gré des ans, les hommes ont façonné ce sentier, ont construit des murs de soutien et cela a tenu longtemps, longtemps... Aujourd’hui ce sentier est menacé !

Deux éboulements se sont produits en 2019 et 2020 conduisant la mairie à sécuriser temporairement  le tracé de ce chemin, qui était aussi le GR34, en le déviant via des escaliers et des portions bitumées.

Aujourd’hui, la mairie semble se désintéresser du chemin côtier et s’orienterait vers un déclassement  définitif du sentier historique le long du rivage.  Deux portions du sentier resteraient fermées au public. 

Sauvegardons le sentier côtier du port de Doëlan

Adieu donc à cette jolie balade, à ce sentier si agréable pour les promeneurs et les pêcheurs.

Pourtant la remise en état du chemin est techniquement possible et financièrement raisonnable comme le montre la rénovation du mur de la maison bien connue rive droite :

Sauvegardons le sentier côtier du port de Doëlan

Milo, le vieux pêcheur de Kersimon, et sa femme disent bien, qu’avant, la commune entretenait le sentier côtier (Cf. https://youtu.be/-t3L900pIio).

De nombreux bénévoles sont même prêts à se mobiliser pour un chantier participatif.  

Nous demandons donc aujourd’hui aux pouvoirs publics concernés :

  • la remise en état du chemin
  • un programme annuel d’entretien pour que ce chemin demeure pour les cloharsiens, doëlanais et les visiteurs ce si joli itinéraire de découverte du port.                                                                                                                                                   

 Je signe la pétition

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 22:29

Vous savez certainement déjà que le recours auprès du tribunal d'appel de Nantes a vu les requêtes des deux sociétés Algolesko et Brameyjo confortés par la Cour, au détriment des sept associations qui avaient pourtant gagné en première instance au Tribunal Administratif.

Voici un article récent du Télégramme qui relate une réaction à Moëlan 

 

 

DCE

 

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 23:21

Nous publions ici la lettre de la présidente de DCE, en forme de bilan des actions entreprises ou poursuivies à Doëlan en 2018 pour préserver l'environnement, en particuliers les chemins, sentiers et autres passages menacés. 

 

Vous verrez aussi que les Bâtiments de France sont également soucieux de ces menaces ! 

(réponse de Monsieur Fabien Sénéchal, architecte de Bâtiments de France, ci- dessous )

Bonnes fêtes à tous

 

 

 

Chers adhérentes, adhérents,

 

Voici un compte-rendu des actions menée par DCE depuis cet été, actions essentiellement épistolaires :

Nous avons eu avec Monsieur le Maire de Clohars-Carnoët des échanges concernant le sentier effondré de Stervinou, celui menant du Pont Du à la chapelle Sainte Anne et l’impasse des matelots.

 

1. Concernant le GR34 effondré dans l’anse de Stervinou la première réaction de la municipalité consistait à nous dire que, faute de moyens financiers, rien ne semblait possible et que nous devrions nous contenter d’un contournement du dit sentier, puis elle s’est ravisée et a consenti à faire réaliser une étude technique et financière dont nous ignorons aujourd’hui le résultat.

Nous avons entrepris d’adresser à Monsieur le Préfet du Finistère (avec copie au Délégué à la mer et au littoral-DDTM), au mois d’août, un courrier pour qu’il nous signifie à qui incombent la conservation, l’entretien et la remise en l’état des sentiers côtiers dont celui de l’anse de Stervinou. Celui-ci nous a répondu de manière extrêmement courtoise et claire sur le partage des responsabilités et nous a indiqué être informé de cet effondrement et devoir rencontrer la municipalité pour en étudier la réfection. Courrier auquel nous avons répondu dernièrement en le remerciant et en espérant que cette rencontre aboutisse à une issue favorable et voie ainsi rétablie la continuité du chemin.

 

2. Nous avons, toujours au sujet des GR qui traversent notre commune (34,34i, 34e ) déploré leur non- inscription au PDIPR (Plan départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées) alors que celle-ci pourrait déboucher sur l’attribution d’une subvention départementale. Nous n’avons pas eu de réponse sur ce point.

 

3. Notre inquiétude se porte également sur l’impasse des Matelots où nous avouons notre incompréhension et protestons devant des actions en totale contradiction avec les recommandations de l’AVAP (puisque celle-ci s’applique à cette zone). Abattage d’arbres centenaires, destruction de talus faisant suite à des accords de permis de construire donnés sans discernement, mettant en danger cette voie en impasse, déjà élargie et par là même très menacée à terme. Nous avons adressé un courrier au Maire ainsi que à l’Architecte des Bâtiments de France , Monsieur Fabien Sénéchal qui a un devoir de regard sur cette zone en AVAP, en ce sens et demandant une rencontre sur le terrain.

Monsieur le Maire nous a répliqué que les règles d’urbanisme ont été respectées, nous promettant de nouveaux talus, profitant pour rappeler que le classement en AVAP n’a été obtenu que par la . volonté de la Mairie et nous proposant une prochaine rencontre.

Nous acceptons volontiers de le rencontrer sur le terrain, en présence de l’Architecte des Bâtiments de France, pour obtenir les éclaircissements sur les projets envisagés .

 

4. Enfin, le sentier qui mène du Pont Du la Chapelle Saint-Anne, en passant par le hameau de Kerdoalen est victime de désaccords entre propriétaires. Cette situation engendre des risques graves sur la portion entre Kerdoalen et la Chapelle, déjà avérés (bas-côtés rognés par le passage de véhicules). La beauté de ce sentier piétonnier ne saurait être bafouée par des propriétaires peu scrupuleux dont l’égoisme n’a guère de limites. La Mairie déclare son impuissance devant la complexité du dossier. Pourtant il existe des solutions en s’adressant par exemple au promoteur du lotissement en cours à Kerdoalen. Pour sauver ce sentier magnifique le pouvoir public doit s’exercer et nous déplorons que le sujet traîne en longueur. Là aussi , nous retournerons sur place très vite. Monsieur le Maire prétend vouloir sauvegarder les sentiers de la commune et réclame un dialogue plus constructif et apaisé avec notre association. Nous sommes amplement d’accord et lui donnons rendez-vous.

Profitez, chers adhérents, des beautés de Doëlan, même sous la tempête, comme aujourd’hui, en parcourant justement ces sentiers pour, vous aussi, vous rendre compte des dangers qu’ils courent.

 

Passez d’excellentes fêtes de Noël et une excellente fin d’année.

 

Danièle DUPUY

Présidente de DCE


 

Par delà les chemins... bilan 2018
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 20:52

Nous vous faisons part du courrier adressé par DCE en août dernier à l'association DRE AR VINOGENN pour l'informer de la réouverture récente du sentier menant de Keruster à Kergrippe.

Nous vous invitons tous, riverains et randonneurs, à emprunter désormais ce beau sentier, longtemps utilisé par les marins-pêcheurs pour remonter de la calle rive-gauche.

 

 

Doelan-Clohars-Environnement à

Dre Ar Vinogenn

le 14-08-2018

 

Bonjour chers amis,

 

Notre association DCE avec l'aide précieuse de la Mairie de Clohars-Carnoet a obtenu il y a quelques semaines, la réouverture du sentier menant du village de Keruster à la route allant de Doëlan à Kergrippe. Des propriétaires mal intentionnés l'avaient privatisé érigeant un portail qu'ils ont dû supprimer.

Il est donc souhaitable d'utiliser à nouveau ce chemin et nous serions heureux que votre association l'inscrive à ses prochaines sorties, recréant ainsi un passage oublié qu'il est possible d'emprunter dès le quai, puis couper le chemin de Keruster (devenu Lann Huilic) droit devant et passer à l'arrière de la-dite maison .

En effet un chemin non emprunté peut rester à l'abandon et susciter des appropriations illicites.

Nous sommes certains que vous serez sensibles à notre requête, car comme vous, nous déplorons les nombreuses disparitions qui se sont réalisées et les menaces qui pèsent sur beaucoup d'autres chemins qui traversent notre commune.

Dans l'attente de votre réponse, bien cordialement à vous

Doelan-Clohars-Environnement

asso.dce@gmail.com

 

(arrivée du sentier sur le chemin de Keruster)(arrivée du sentier sur le chemin de Keruster)
(arrivée du sentier sur le chemin de Keruster)(arrivée du sentier sur le chemin de Keruster)

(arrivée du sentier sur le chemin de Keruster)

Partager cet article
Repost0
26 août 2018 7 26 /08 /août /2018 14:30

Coup de colère de notre présidente Danièle Dupuy, depuis toujours vigilante sur le sujet des sentiers et autres chemins creux de la commune, repétant à qui veut l'entendre qu'il faut les préserver, comme partout en Bretagne, richesse du paysage, protection de la nature et intéret touristique d'aujourd'hui et de demain.

 

Lire son papier aux adhérents sur plusieurs chemins menacés à Doëlan, dont une portion du GR 34, et la lettre qu'elle vient d'adresser, au nom de DCE, au Préfet du Finistère.

 

1. Lettre aux adhérents 

 

Chers adhérents, chers amis de Doelan,

 

Faisant suite à notre A.G. du 9 Août, parce que l’un de nos adhérents nous a apporté depuis des informations nous permettant d’y voir plus clair sur l’un des sujets qui nous préoccupent, à savoir, la préservation des sentiers, qu’ils soient de randonnée ou chemins creux protégés sur la commune depuis 40 ans, nous avons souhaité faire le point .

DCE redit toute son inquiétude concernant 2 chemins creux, celui de l’Impasse des matelots que la mairie s’est engagée à remettre en l’état ( reconstruction du talus démoli, à l’identique, et plantation de chênes et châtaigniers abattus pour laisser passer des engins de construction) sans toutefois nous préciser de délais.

(relire à ce sujet l'article publié sur notre site le 14 décembre 2016 dans la rubrique « environnement, littoral de Bretagne », intitulé « Massacre à la tronçonneuse »)

Quant au chemin reliant la Chapelle à la fontaine de Kerdoalen , emprunté, avec l’aval de la mairie ?, par une voiture, DCE s’est engagé à rencontrer les propriétaires pour qu’une solution amiable soit trouvée, la mairie nous ayant précisé avoir échoué dans ses tentatives d’accord.

A propos de ces 2 chemins, faut-il redire que l’abattage des arbres, que nous soyons en AVAP ou pas est strictement interdit par la loi, ce que semblent ignorer nombre de particuliers et professionnels (agences immobilières notamment) ?

Autre sujet de préoccupation, le sentier de l’anse de Stervinou, qui s’est effondré en février dernier, depuis nos rencontres avec la mairie s’étaient terminées par le refus de celle-ci d’entreprendre des travaux, jusqu’au mois de mai dernier où Monsieur le Maire nous a adressé un courrier disant : « je vais faire procéder à une étude technique et financière afin de déterminer si la partie effondrée peut être réparée et dans quelles conditions » . De son côté DCE qui, depuis février dernier, a contacté les affaires maritimes, la communauté de communes, Monsieur le député, la Préfecture, continue à chercher des appuis pour que soit remis en l’état ce sentier de randonnée GR34, véritable enjeu économique pour la commune, puisque dorénavant on vient à Doelan, et de plus en plus, pour lui : «  le plus beau sentier de France » comme le titrait la presse il ya peu de temps.

(relire à ce sujet l'article publié sur notre site le 28 février 2018, intitulé « Sentier côtier : affaissement à l'anse de Stervinou»)

Continuons donc à être vigilants, nous avons hérité d’un beau pays qui bien sûr suscite des convoitises , notre action ne doit donc pas faiblir.

 

Danièle Dupuy, présidente de DCE

 

2. Lettre au Préfet du Finistère du 14 août 2018

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous sollicitons de votre bienveillance des éclaircissements sur la législation des sentiers côtiers du Finistère.

Nous sommes confrontés en effet à une situation que nous jugeons critique voire inquiétante pour la sécurité des personnes.

Une portion du Sentier Côtier, par ailleurs itinéraire du GR34 le long de la ria dans le port de Doëlan (anse de Stervinou) s'est éboulée au mois de février dernier.

Nous avons immédiatement pris contact avec la commune responsable de l'entretien des dits sentiers qui nous a répondu qu'elle ne procéderait pas à la réparation. Une déviation du GR34 impraticable pour nombre de personnes a été mise en place dans l'urgence par les Affaires Maritimes faute de moyens financiers pour procéder à la réfection.

Depuis la situation a quelque peu évolué puisque la Commune nous a indiqué qu'une étude devrait être réalisée pour évaluer le coût de cette réfection.

Par la présente, nous souhaitons donc savoir, à qui incombe la charge de conserver et remettre en état les sentiers côtiers ? Quelle instance supporte la responsabilité en cas d'accident ?

En insistant sur la gravité et la dangerosité de la situation, nous vous remercions de l'attention que vous porterez à notre requête, et nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l'assurance de nos sentiments respectueux.

 

Danièle Dupuy, présidente de DCE

 

Partager cet article
Repost0
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 08:27
Un commentaire d'Isabelle Michaud sur le dernier ouvrage de Benoîte Groult  : Journal d'Irlande

Benoîte Groult Journal d'Irlande

Notre magnifique port de pêche de Doëlan a accueilli tous les ans pendant près de 40 ans l'écrivaine Benoîte Groult et son mari Paul Guimard. Ils avaient élu domicile rive droite dans cette maison au bord de l'eau sans doute la plus photographiée par tous les passants arrivant dans le port, où ils aimaient le calme, l'air breton et surtout la vue si belle.

Pourtant une passion les animait et chaque été ils partaient en Irlande où en 1979, ils avaient construit une petite maison au bord de l'eau, dans une baie abritée, avec leur bateau en bas du terrain .

Benoîte débute alors un Journal où elle relate les aventures de ces étés-là consacrés essentiellement à la pêche. Cette passion est une véritable rage qui la dévore tous les matins, malgré une météo très changeante, difficile et parfois dangereuse. C'est elle le vrai marin qui ne songe tous les jours qu'à aller relever ses casiers, ou partir pour une pêche à pied. La nature le lui rend bien et ils dégustent tout l'été, bouquets, crevettes, pétoncles, bigorneaux, palourdes, mais aussi force homards. Ils reçoivent amis, politiques, écrivains dans leur modeste maison et bien sûr les filles qui doivent se plier aux règles de la pêche. Les étés se déroulent aussi avec quelques aménagements de couple particuliers et intimes qui nous font retrouver l'écrivaine féministe mais aussi fleur bleue, la femme libre mais aussi lucide, qui souffre et jouit à la fois de ces instants de vie si sauvages et tellement riches.

Ce journal est une leçon d'un certain courage insoupçonné d'une femme écrivain, parisienne, reconnue, dont nous connaissions déjà l'amour pour la mer, mais qui nous démontre là pendant 37 ans que les embruns, les coups de vent, l'humidité, le « drizzle » et le froid ne détrônent pas cette passion pour la pêche.

Voici une façon de faire connaissance avec le côté sauvage de Benoîte Groult si on n'a pas lu ses essais féministes , ses écrits communs avec sa sœur Flora ou ses derniers ouvrages évoquant la vieillesse. Il y a finalement dans ce « Journal d'Irlande » un peu de tout cela. Puis elle aimait retrouver ensuite la douceur de Doëlan.

« Doëlan, c'est mon cœur et l'Irlande, mon rêve. »

 

Isabelle Michaud

 

Partager cet article
Repost0