Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Doëlan-Clohars-Environnement
  • : Protection et valorisation des sites, sentiers, chemins, faune et flore, eaux et mer, patrimoine et cadre de vie à Clohars-Carnoët (29360) contact : asso.dce@gmail.com
  • Contact

Vie de l'association

En cliquant sur les mots et années soulignés ci-dessous vous accédez aux documents :   

> Statuts votés le 28 octobre 2010 (sur le site de l'association) cliquer sur : link

Journal annuel de "DCE" des années :  2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -

2006 - 2007 - 2008  - 2009 -  2010  - 2011 -   2012  - 2013

Recherche

Pages

20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 23:21

Nous publions ici la lettre de la présidente de DCE, en forme de bilan des actions entreprises ou poursuivies à Doëlan en 2018 pour préserver l'environnement, en particuliers les chemins, sentiers et autres passages menacés. 

 

Vous verrez aussi que les Bâtiments de France sont également soucieux de ces menaces ! 

(réponse de Monsieur Fabien Sénéchal, architecte de Bâtiments de France, ci- dessous )

Bonnes fêtes à tous

 

 

 

Chers adhérentes, adhérents,

 

Voici un compte-rendu des actions menée par DCE depuis cet été, actions essentiellement épistolaires :

Nous avons eu avec Monsieur le Maire de Clohars-Carnoët des échanges concernant le sentier effondré de Stervinou, celui menant du Pont Du à la chapelle Sainte Anne et l’impasse des matelots.

 

1. Concernant le GR34 effondré dans l’anse de Stervinou la première réaction de la municipalité consistait à nous dire que, faute de moyens financiers, rien ne semblait possible et que nous devrions nous contenter d’un contournement du dit sentier, puis elle s’est ravisée et a consenti à faire réaliser une étude technique et financière dont nous ignorons aujourd’hui le résultat.

Nous avons entrepris d’adresser à Monsieur le Préfet du Finistère (avec copie au Délégué à la mer et au littoral-DDTM), au mois d’août, un courrier pour qu’il nous signifie à qui incombent la conservation, l’entretien et la remise en l’état des sentiers côtiers dont celui de l’anse de Stervinou. Celui-ci nous a répondu de manière extrêmement courtoise et claire sur le partage des responsabilités et nous a indiqué être informé de cet effondrement et devoir rencontrer la municipalité pour en étudier la réfection. Courrier auquel nous avons répondu dernièrement en le remerciant et en espérant que cette rencontre aboutisse à une issue favorable et voie ainsi rétablie la continuité du chemin.

 

2. Nous avons, toujours au sujet des GR qui traversent notre commune (34,34i, 34e ) déploré leur non- inscription au PDIPR (Plan départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées) alors que celle-ci pourrait déboucher sur l’attribution d’une subvention départementale. Nous n’avons pas eu de réponse sur ce point.

 

3. Notre inquiétude se porte également sur l’impasse des Matelots où nous avouons notre incompréhension et protestons devant des actions en totale contradiction avec les recommandations de l’AVAP (puisque celle-ci s’applique à cette zone). Abattage d’arbres centenaires, destruction de talus faisant suite à des accords de permis de construire donnés sans discernement, mettant en danger cette voie en impasse, déjà élargie et par là même très menacée à terme. Nous avons adressé un courrier au Maire ainsi que à l’Architecte des Bâtiments de France , Monsieur Fabien Sénéchal qui a un devoir de regard sur cette zone en AVAP, en ce sens et demandant une rencontre sur le terrain.

Monsieur le Maire nous a répliqué que les règles d’urbanisme ont été respectées, nous promettant de nouveaux talus, profitant pour rappeler que le classement en AVAP n’a été obtenu que par la . volonté de la Mairie et nous proposant une prochaine rencontre.

Nous acceptons volontiers de le rencontrer sur le terrain, en présence de l’Architecte des Bâtiments de France, pour obtenir les éclaircissements sur les projets envisagés .

 

4. Enfin, le sentier qui mène du Pont Du la Chapelle Saint-Anne, en passant par le hameau de Kerdoalen est victime de désaccords entre propriétaires. Cette situation engendre des risques graves sur la portion entre Kerdoalen et la Chapelle, déjà avérés (bas-côtés rognés par le passage de véhicules). La beauté de ce sentier piétonnier ne saurait être bafouée par des propriétaires peu scrupuleux dont l’égoisme n’a guère de limites. La Mairie déclare son impuissance devant la complexité du dossier. Pourtant il existe des solutions en s’adressant par exemple au promoteur du lotissement en cours à Kerdoalen. Pour sauver ce sentier magnifique le pouvoir public doit s’exercer et nous déplorons que le sujet traîne en longueur. Là aussi , nous retournerons sur place très vite. Monsieur le Maire prétend vouloir sauvegarder les sentiers de la commune et réclame un dialogue plus constructif et apaisé avec notre association. Nous sommes amplement d’accord et lui donnons rendez-vous.

Profitez, chers adhérents, des beautés de Doëlan, même sous la tempête, comme aujourd’hui, en parcourant justement ces sentiers pour, vous aussi, vous rendre compte des dangers qu’ils courent.

 

Passez d’excellentes fêtes de Noël et une excellente fin d’année.

 

Danièle DUPUY

Présidente de DCE


 

Par delà les chemins... bilan 2018
Partager cet article
Repost0

commentaires