Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Doëlan-Clohars-Environnement
  • : Protection et valorisation des sites, sentiers, chemins, faune et flore, eaux et mer, patrimoine et cadre de vie à Clohars-Carnoët (29360) contact : asso.dce@gmail.com
  • Contact

Vie de l'association

En cliquant sur les mots et années soulignés ci-dessous vous accédez aux documents :   

> Statuts votés le 28 octobre 2010 (sur le site de l'association) cliquer sur : link

Journal annuel de "DCE" des années :  2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -

2006 - 2007 - 2008  - 2009 -  2010  - 2011 -   2012  - 2013

Recherche

Pages

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 10:13

Comme DCE l'a dénoncé à plusieurs reprises à travers les commentaires de ses adhérents les chicanes crées sur la route de contournement du bourg, de même que les chicanes et rétrécissements sur la route de Keruster à Doëlan sont dangereuses et inefficaces. Il semble que la  municipalité en ait pris conscience...

.

Voir l' article de Ouest France du 25 février ci dessous : 

"Depuis le début de la semaine, la route de Pen-Allée est fermée à la circulation. Les ouvriers de l'entreprise Sacer et les travaux publics ont repris la maîtrise des lieux pour aplanir les chicanes. Celles-ci, situées sur la voie de contournement du bourg entre la rue Lannevain et la route de Lorient ont à plusieurs reprises fait l'objet de plaintes de la part les usagers. Dangereuses pour les uns, gênantes pour les autres les chicanes routières sont en cours de modification comme elles le seront à Lanmeur à la fin des rectifications de Pen-Allée.

Des travaux qui consistent à « raboter la hauteur des bordures en enfouissant d'avantage celles des trottoirs, de part et d'autre de la chaussée, dans l'alignement des bordures de voies et sur la totalité des ouvrages ». Le tracé initial ne subit aucune modification. Ces travaux de gommage faciliteront le passage de gros engins ou camions qui étaient jusque-là obligés de monter sur l'avancée matérialisant les chicanes"
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> Le processus essai-erreur est assez efficace et nos enfants et petits-enfants le montrent tous les jours dans l'apprentissage d'une nouvelle technologie, un nouveau logiciel.<br /> Plutôt que de se payer des tonnes de cours, de lire d'énormes brochures, d'être paralysés à l'idée de faire une erreur, ils essaient et profitent de la réponse instantanée de la machine pour<br /> corriger le tir.<br /> <br /> Cela marche car on est dans un monde virtuel, que la machine répond vite et qu'il n'y a pas d'enjeux économiques.<br /> <br /> Il n'en est pas de même dans le monde réel, là ou les enjeux économiques sont forts (les chicanes auraient couté dans les 300 000 euros), les environnements complexes, les temps de réaction lents,<br /> les problèmes de sécurité importants ("Essayons le nucléaire" !)<br /> <br /> Là il n'est pas inutile, normalement, de réfléchir avant d'agir<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Bonjour,<br /> Comme chacun sait, ou ne sait pas, il existe deux approches dans la recherche d’une solution à un problème .<br /> La première approche, que je préfère, vous l’aurez deviné, consiste à analyser le problème, c’est-à-dire se poser un certain nombre de questions: y a-t-il réellement un problème ? quel est-il<br /> exactement ? suis-je qualifié pour m’occuper d’un tel problème ? Quelles sont les données ? Quelqu’un connait-il déjà la solution ? Qui est le mieux qualifié pour s’attaquer à ce problème ? Qui est<br /> concerné par le problème ? Qu’en pensent-ils ? Quelles solutions possibles ? Qu’en pensent les intéressés ? Combien cela va-t-il coûter ? etc, etc….<br /> La deuxième approche consiste à décider par soi-même qu’il y a un problème, décider qu’on est qualifié pour le résoudre, choisir une solution à priori, la mettre en oeuvre et attendre les<br /> réactions. Si les réactions sont défavorables, recommencer avec une autre solution, et ainsi de suite jusqu’à obtention, ou non, d’un certain degré d’acceptabilité.<br /> C’est la méthode « Essai-Erreur », fort à la mode dans la pédagogie moderne.<br /> L’affaire des chicanes concerne la deuxième approche. Elle est parfaitement conforme aux enseignements pédagogiques modernes, rien à dire….<br /> On la rencontre également parfois dans le développement de certains logiciels informatiques. Y compris parfois, hélàs, dans des logiciels de contrôle de sécurité aérienne….<br /> Il faut apprendre à vivre avec.<br /> <br /> <br />
Répondre