Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Doëlan-Clohars-Environnement
  • : Protection et valorisation des sites, sentiers, chemins, faune et flore, eaux et mer, patrimoine et cadre de vie à Clohars-Carnoët (29360) contact : asso.dce@gmail.com
  • Contact

Vie de l'association

En cliquant sur les mots et années soulignés ci-dessous vous accédez aux documents :   

> Statuts votés le 28 octobre 2010 (sur le site de l'association) cliquer sur : link

Journal annuel de "DCE" des années :  2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -

2006 - 2007 - 2008  - 2009 -  2010  - 2011 -   2012  - 2013

Recherche

Pages

23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 17:23

DCE avait déjà alerté sur le danger de la route qui contourne la rue de Lannevain, après l'installation de trois séries de chicanes !

L'accident qui a eu lieu Lundi 22 juillet n'est pas du directement aux chicanes, En fait le conducteur a perdu le contrôle du véhicule après avoir roulé sur le bas-côté non stabilisé, couvert de gros graviers. Il se trouve que DCE était sur les lieux de l'accident hier à 14 heures (voir photo)                    

Cependant le danger des chicanes est bien réel, soit que les conducteurs distraits (il y en a !) n'aient pas repéré que les priorités étaient alternées , soit qu'ils aient été surpris par le non-respect du contournement d'une chicane, ou encore parce que, tenant bien leur droite en tout état de cause, ce qui est raisonnable - comme le font d'ailleurs les camions, bus et tracteurs - même sur les chicanes , le conducteur d'en face lui, fait différemment....

Enfin peu importe, mais on voit tous les cas de figure en empruntant cette route, qui auparavant ne présentait pas de danger particulier, mais aujourd'hui l'est vraiment !

Gageons qu'il y aura d'autres accidents avant que les chicanes ne soient enlevées  

 

 

22 juillet 13 - Lannevain

 

    
22 juillet 13 - Lannevain
par Association Doëlan Clohars Environnement

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Bonjour,<br /> Et, plus grave encore, les engins agricoles ne peuvent emprunter cette voie, trop étroite à l'endroit des barrières en bois censées protéger les piétons, qui n'ont pas de trottoir. Ils ont essayé<br /> de faire entendre leur voix auprès des services de la mairie, en vain ! Il faudra peut-être refaire, pour une nième fois cette route ...<br /> Quel gaspillage !
Répondre
D
Bonjour,<br /> Ces chicanes relèvent du délit de mise en danger de la vie d’autrui.<br /> Elle ne ralentissent en rien la circulation car leur hauteur ridicule est une incitation à les franchir directement.<br /> Elles constituent un piège pour les conducteurs non familiers du parcours.<br /> Leur usage est à peu près incompréhensible pour celui qui les découvre pour la première fois.<br /> Elles mettent le conducteur dans l’obligation d’emprunter la partie gauche de la chaussée, ce qui est formellement interdit par le code, même pour une courte durée.<br /> De plus il me semble que ce type d’obstacle (car c’est un obstacle) doit être éclairé la nuit, ce qui n’est pas le cas.<br /> En cas d’accident dans cette situation le conducteur devrait écrire dans le constat amiable: « mon véhicule roulait sur la partie gauche de la chaussée » . Bonjour l’assurance !<br /> Le risque est alors de se trouver dans la situation du monsieur qui franchit un carrefour au feu vert et qui se fait accrocher par un abru… qui venait de droite en brûlant le feu rouge. En<br /> l’absence de témoins c’est la règle de la priorité à droite qui s’applique ( histoire vécue).<br /> Bref, une belle preuve de finesse qui mérite de recevoir un prix, je vous laisse deviner lequel.
Répondre