Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Doëlan-Clohars-Environnement
  • : Protection et valorisation des sites, sentiers, chemins, faune et flore, eaux et mer, patrimoine et cadre de vie à Clohars-Carnoët (29360) contact : asso.dce@gmail.com
  • Contact

Vie de l'association

En cliquant sur les mots et années soulignés ci-dessous vous accédez aux documents :   

> Statuts votés le 28 octobre 2010 (sur le site de l'association) cliquer sur : link

Journal annuel de "DCE" des années :  2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -

2006 - 2007 - 2008  - 2009 -  2010  - 2011 -   2012  - 2013

Recherche

Pages

8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 22:28

PICT0360 PICT0356                          (photos J. de Beaufort)

 

Le 22 Novembre 2010 le Ministère de la Culture et de la Communication, sur proposition des Monuments historiques, décidait de classer monuments historiques neuf phares bretons. Réjouissons-nous de cette décision puisque jusque là un seul phare en France avait bénéficié d'un tel classement.
Ce sont donc maintenant cinq phares dans le Finistère qui seront protégés, entretenus,  en un mot sauvegardés.
Ceux de Doëlan ne font pas partie de la liste, ce qui n'est pas une surprise même  si on est en droit de considérer nos deux phares comme les fleurons du  patrimoine maritime cloharsien.


En parallèle de cette décision l'état a affiché depuis 2005 sa volonté de vendre une grande partie de son patrimoine immobilier. Après avoir pris du retard sur son plan de marche, du à la crise, l'Etat met en place un nouveau programme de cessions immobilières, échelonné sur une période de trois ans. L’Etat espère ainsi vendre 1.700 biens d'ici 2013.
En Bretagne, quelques sites immobiliers sont déjà affichés à vendre sur le site du gouvernement.

Pour ne parler que du sujet qui nous préoccupe, on annonce notamment la vente dans les Cotes d’Armor, de la maison-phare du Colombier de Perros-Guirec, et il est maintenant probable que d’autres phares eux-mêmes seront vendus.

Le gouvernement a prévu que des collectivités territoriales puissent se rendre acquéreur à des conditions préférentielles  de ces biens s’ils représentent un intérêt patrimonial pour eux.

Il nous faut donc entrer en vigilance et nous tenir prêt si nécessaire à défendre nos phares amont et aval et nous souhaitons qu’une réflexion soit entreprise dans ce sens par nos élus.

Rappelons que le logo de notre association, grâce à Claude Huart, est une de ses gravures représentant le phare aval de Doëlan; autant dire que nous y tenons !!!


Jean- Louis Michaud

Président de DCE

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> J'engage nos fidèles "blogueurs" à prendre connaissance des articles compilés et analysés par notre membre Evelyne Dumont au sujet de la politique patrimoniale des phares sur son blog<br /> personnel:<br /> <br /> www.lebloged-environnementdoelan.info<br /> <br /> rencontre avec le maire.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Bonjour,<br /> Eu égard à l’importance toute relative des phares de Doelan, on peut penser que la communauté de Clohars sera en mesure, le moment venu, de prendre en charge la restauration de ces modestes<br /> édifices sans qu’il soit besoin de faire appel à un classement toujours générateur de contraintes.<br /> Pour ce qui est des phares en général, il restent précieux pour la navigation côtière et constitueront toujours une solution de secours pour le cas où la navigation satellitaire ferait défaut (<br /> panne du réseau, tension internationale, conflit, évènement cosmique, terrorisme ).<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> Il vaut mieux être vigilant, mais nos phares semblent un peu petits pour intéresser un acquéreur. Qu'en ferait-il ?<br /> <br /> <br />
Répondre