Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Association Doëlan-Clohars-Environnement
  • : Protection et valorisation des sites, sentiers, chemins, faune et flore, eaux et mer, patrimoine et cadre de vie à Clohars-Carnoët (29360) contact : asso.dce@gmail.com
  • Contact

Vie de l'association

En cliquant sur les mots et années soulignés ci-dessous vous accédez aux documents :   

> Statuts votés le 28 octobre 2010 (sur le site de l'association) cliquer sur : link

Journal annuel de "DCE" des années :  2000 - 2001 - 2002 - 2003 - 2004 - 2005 -

2006 - 2007 - 2008  - 2009 -  2010  - 2011 -   2012  - 2013

Recherche

Pages

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 13:33

cliquer sur link pour lire l'article

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> Bonsoir,<br /> «Attaquée de partout, la loi mérite d’être défendue… »<br /> Pour pouvoir se positionner de manière pertinente par rapport à cet appel aux créneaux, il faudrait avoir un minimum de données:<br /> - Qui attaque cette loi ? Collectif de Maires ? Associations ? Lesquelles ?<br /> - Quelle est la nature de cette ou de ces attaques ? Quel est ou quels sont les projets soutenus par ces attaquants ?<br /> - Quelle(s) forme(s) juridique(s) revêt(ent) ces attaques ?<br /> Sur quel(s) support(s) peut-on trouver la synthèse du ou des contre-projets ?<br /> Sans ces informations , il serait pour le moins léger de s’engager sous une bannière sans savoir le pourquoi du comment.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Bonjour,<br /> Je crains qu’il en soit de la loi littoral comme il en est du consensus sur le réchauffement climatique: devenu un dogme laïque, il est désormais politiquement incorrect de le remettre en cause,<br /> fusse à la marge.<br /> Il faut rendre hommage aux élus bretons qui ont su faire respecter cette loi malgré quelques débordements ici ou là. Ou bien est-ce la loi littoral qui a réussi à limiter les excès immobiliers de<br /> quelques élus ?<br /> Et on comprend , en voyant les ravages de l’immobilier sur certains coins du littoral où le laxisme a prévalu, que ce garde-fou législatif doit être préservé.<br /> Mais , pour être respectée, une loi doit être respectable. Or il y a beaucoup de points discutables dans le texte, on en a déjà parlé abondamment, qui sont autant de points faibles laissant place à<br /> des interprétations différentes. Il suffit de rappeler l’affaire Abiven pour en avoir un bon exemple. Il suffit encore de constater l’obligation d’édifier une station d’épuration au milieu des<br /> habitations, pour comprendre que certains souhaitent amender un texte aussi pervers.<br /> Une loi, aussi rigoureuse soit-elle dans ses intentions, trouvera toujours des petits malins qui sauront exploiter ses lacunes ( et Dieu sait s’il y en a ) avec l’aide de puissants cabinets<br /> d’avocats, qui sauront présenter des dossiers en béton pour obtenir LA dérogation qui leur permettra de réaliser leur projet.<br /> Vingt-cinq ans sont passés et le corps de cette loi est désormais enfoui sous une épaisse couche de jurisprudence. Peut-être ne serait-il pas inutile de la dépoussiérer ?<br /> Bien sûr le risque existe de voir ses ennemis profiter d’une révision pour lui porter l’estocade . Le remède pourrait être pire que le mal.<br /> Alors, ne changeons pas les textes sacrés, travaillons plutôt sur l’exégèse. C’est-ce que fait l’Eglise depuis deux-mille ans, et çà ne lui a pas mal réussi, jusqu’à présent……<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Si certains en doutaient encore, cette position des Maires bretons montre bien que la loi littoral est attaquée de partout. Particuliers, promoteurs, maires maintenant tous veulent pouvoir mettre<br /> en ouvre des programmes d'urbanisation sur le littoral.<br /> La loi du littoral depuis 25 ans a permis en particulier en Bretagne d'éviter ( au moins partiellement) le bêtonnage que connait par exemple la côte mediterranéenne.<br /> Attaquée de partout, la loi mérite d'être défendue ; C'est le rôle d'une association comme DCE si nous voulons que nos enfants et petits enfants puissent comme nous pouvoir bénéficier d'une côte<br /> encore " intacte ou presque" .<br /> La position des maires bretons amène une question: Comment se positionne notre municipalité par rapport à cette prise de position ?<br /> <br /> <br />
Répondre